Les enfants du temps, une pluie de sentiments

3 ans après Your Name (Kimi no no wa), le réalisateur Makoto Shinkai revient avec un tourbillon de poésie avec “Les enfants du temps”. En ce 8 janvier, le public français va pouvoir découvrir ce film. Préparer vos mouchoirs, ils vont vous servir !

Les enfants du temps, Weathering with you ou encore « Tenki no ko » nous projette dans un Tokyo actuel. Le film se situe dans le même univers que son prédécesseur.

“Après une fugue de son île, Le jeune Hodaka Morishima arrive à Tokyo presque sans le sous. Il trouvera heureusement de l’aide par Keisuke Suga, le responsable d’une revue parlant de phénomènes paranormaux. C’est à ce moment-là que la météo se met à changer au Japon. Avec des pluies constantes chaque jours. Il va par la suite rencontrer Hina Amano. Une jeune fille possédant l’étrange pouvoir de faire arrêter la pluie et de redonner le sourire aux gens.”

Hina et Hodaka dans Les enfants du tempsAu travers d’une aventure féérique, les deux jeunes gens finiront petit à petit par tomber amoureux, tout en affrontant la réalité des adultes.

 

Les légendes japonaises

Lors d’une séance de questions-réponses pendant l’avant-première du Grand Rex (revoir la séance), le réalisateur nous a confié ne pas vouloir faire de ce film une énième dénonciation des changements climatiques mais plutôt aux influences de la météo sur le morale des personnes. Quand le soleil brille, vous avez le morale. Et lorsque la pluie est là, la morosité demeure.

C’est d’ailleurs un excellent moyen pour nous instaurer « les filles du soleil », les « hommes de la pluie » ou inversement. Les enfants du temps vont reprendre certaines légendes japonaises.La déésse Amaterasu dont l'histoire est reprise dans Les enfants du tempsOn se rend compte à ce moment-là que Makoto Shinkai instaure dans le film la légende d’Amaterasu et de son frère Susanoo.

D’après la légende et ce que l’on peut trouver sur Wikipédia :
“Selon la légende, Amaterasu et son frère Susanoo, Kami de la mer et du vent, étaient rivaux (selon d’autres interprétations, Susanoo était simplement doté d’un caractère taquin qui, combiné à sa tristesse d’avoir perdu sa mère, le rendait particulièrement pénible). Aussi, lorsqu’il lui rendit visite, il y eut un long contentieux, à la suite duquel Amaterasu s’enferma dans une caverne céleste (Amano-Iwato), cachant par la même occasion le soleil pendant une longue période.

Par la suite, pour persuader Amaterasu de sortir de cette grotte, les dieux organisèrent un banquet au cours duquel Uzume, la déesse de l’Aube, entama une danse. Intriguée par les rires et les mensonges des Amatsukami, prétendant lui avoir trouvée une remplaçante, Amaterasu poussa légèrement le grand roc bloquant l’entrée de sa caverne, puis éblouie par le miroir dans lequel elle se vit pour la première fois, elle fut tirée en dehors de la caverne par le dieu de la force, Ame-no-Tajikarao la prenant par la main, tandis que les autres dieux bloquaient l’entrée avec une corde tressée sacrée.

Dans le passé, il y eut de nombreuses spéculations parmi les théologiens et les autres, sur la nature exacte d’Amaterasu. A savoir si elle est le Soleil en tant qu’objet physique, la déité de la Lumière (ou de tous les soleils), le mitama du Soleil ou une entité extérieure au Soleil contrôlant celui-ci.”

 

Dans les enfants du temps, nous pouvons également voir 2 autres comparaisons :

1) Une référence à Esteban des mystérieuses cités d’or qui est perçu comme « l’enfant du soleil ». Enfant du peuple capable de parler au soleil.
2) Et aussi au Voyage de Chihiro sur la fin du film quand les 2 protagonistes finissent par se retrouver.

Makoto Shinkai s’est même dit « flute, ça ressemble » lors de son interview mais cela ne rejette en rien la magie de ce film.

Par contre, les personnages secondaires de ce film tels que Keisuke Suga, Natsumi, Nagisa Amano apportent tous une dose de légèreté croisant à la fois le monde des adultes et des enfants.

 

Attention les yeux (et les oreilles)

Tout comme dans Your Name, le film et la reconstitution des décors sont merveilleux. Le détail est encore plus précis que ce dernier permettant une immersion plus profonde.

Les phénomènes de météo du film sont retranscrits à la perfection, je crois n’avoir jamais ressenti la pluie comme dans ce film. La métaphore des sentiments alliée à un visuel proche de la perfection permet de ressentir chaque chose.La beauté des décors dans Les enfants du tempsCependant, la critique japonaise n’a pas omise de critiquer le réalisateur de placer de film dans la continuité de Your Name. Et de chercher à faire une fin identique sans le côté dramatique du premier.

En conséquence, on ne peut pas leur jeter la pierre pour avoir eu cette même sensation de déjà-vu. L’intrigue reste plus simple que Your Name. Quelques spectateurs se posaient même la question de savoir si Makoto Shinkai sera capable de raconter autre chose ?

Les musiques du film ont été composées par le groupe Radwimps dont le réalisateur est très proche du chanteur Yōjirō Noda. Les morceaux doux de piano entrecroisé d’une J-pop dynamique permettent de démultiplier les émotions vécues dans le film.

 

Les enfants du temps parlent-ils du climat ?

Même si le réalisateur ne souhaite pas que son film soit perçu comme une dénonciation des changements climatiques. On ne peut s’empêcher de voir à plusieurs moments des phénomènes extrêmes. Comme de la neige en plein été ou des pluies diluviennes.

A la fin du film, nous pouvons apercevoir un personnage se poser la question. Et si finalement les choses ne se remettaient pas d’elles même dans l’ordre ?
En voyant Tokyo sous les eaux, les vieilles dames se souviennent de la ville avant que l’homme prenne possession de la mer et de la terre. Peut-être avons-nous là la réponse aux changements climatiques dans le monde ? Ce n’est pas l’homme en cause mais la nature simplement qui reprend ses droits ?

Tokyo sous la pluie dans Les enfants du tempsIl faut souligner que Les enfants du temps sont sortis depuis cet été au Japon. Le film arrive un peu tard chez nous. Il a déjà remporté plusieurs prix comme le prix du public de l’Animation Is Film Festival de Los Angeles ou le Prix du public des Utopiales, Festival de Science-fiction de Nantes. Il est également devenu le film le plus rentable au Japon en 2019 (largement après Endgame). Et il est le 7ème film le plus lucratif de tous les temps au pays du Soleil Levant. Les premières projections en France donnent déjà de bons retours.

Nous verrons dans quelques semaines si le public français le désigne comme le digne successeur de Your Name. En conclusion, ce film est une véritable réussite artistique malgré quelques légèretés scénaristiques. Il va nous apporter cette magie dans le cœur dont nous avons besoin pour traverser l’hiver. Un merveilleux film à découvrir entre légende, mythologie et talent.

Ma Note

Bande annonce VF :

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More